Accueil > Guides pratiques > Par thématique > Prise en charge du bavage de la personne en situation de handicap

Guides pratiques

Prise en charge du bavage de la personne en situation de handicap

Si le bavage est habituel chez le jeune enfant, sa persistance surtout si l’enfant présente un retard psychomoteur est un problème fréquent. Un bavage excessif et prolongé affecte non seulement la personne handicapée, mais aussi sa famille et son entourage.
Le bavage permanent est source de complications nombreuses

  • Des irritations cutanées de la lèvre inférieure et du menton, voire des infections locales ou plus générales
  • Des pathologies dentaires : caries, excès de tartre
  • Un vécu psychologique douloureux par l’altération de l’image de soi renvoyée à l’entourage.

Le bavage d’une personne en situation de handicap ne doit plus être considéré comme « naturel ». La personne ou la famille doit en parler aux professionnels pour rechercher une correction.

Le réseau de rééducation et de réadaptation pédiatrique en Rhône-Alpes (R4P) donne des recommandations de bonne pratique sur son site internet pour une prise en charge de ces problèmes.

Nous vous proposons de consulter les 4 fiches éditées par le réseau R4P sur la prise en charge du bavage chez l’enfant en situation de handicap. Ces fiches s’adressent particulièrement aux professionnels mais aussi aux familles et aux patients.

1/ Fiche destinée aux médecins, orthophonistes, infirmières, rééducateurs, aides-soignants, éducateurs et tout professionnel s’occupant d’un enfant présentant un bavage.
Prise en charge PDF - 73.1 ko

2/ Fiche à l’intention des parents et des professionnels complétant les informations données oralement par l’orthophoniste
conseils rééducation PDF - 89.1 ko

3/ Échelles d’évaluation du bavage et de ses conséquences sociales, traduites en français
échelle évaluation PDF - 238.7 ko

4/ Bibliographie
Bibliographie PDF - 159.4 ko

Mis à jour le 27 janvier 2017