Accueil > Guides pratiques > Par thématique > Qu’est-ce que l’ergothérapie ?

Guides pratiques

Qu’est-ce que l’ergothérapie ?

….Une aide active vers l’autonomie….

Qu’est ce que c’est :


L’ergothérapie est une profession de santé dont l’objectif est de maintenir, de restaurer et de permettre les activités humaines de manière sécurisée, autonome et efficace, et ainsi de prévenir, réduire ou supprimer les situations de handicap pour les personnes, en tenant compte de leurs habitudes de vie et de leur environnement.


L’ergothérapeute est l’intermédiaire entre les besoins d’adaptation de la personne et les exigences de la vie quotidienne en société.

A quoi ça sert :


Après avoir évalué la personne dans sa globalité (niveau d’autonomie, goûts et habitudes, milieu de vie) et en fonction de ses besoins, l’ergothérapeute l’accompagne en lui proposant des solutions appropriées pour améliorer son quotidien.


Ainsi, l’ergothérapeute peut être amené à mettre en place des actes de rééducation. Ceux-ci visent à améliorer les fonctions déficitaires : motrices (préhensions globales et fines…), cognitives (mémoire, attention, concentration, repérage temporo-spatial…), sensorielles, psychiques…


A travers des activités manuelles, des jeux et des mises en situations concrètes, l’ergothérapeute guide la personne vers la récupération optimale de ses capacités fonctionnelles, physiques, mentales et psychiques qui permettent la réalisation d’activités quotidiennes telles que se déplacer, se laver, s’habiller, manger, communiquer, étudier, travailler, se divertir…


Pour compenser des déficiences et incapacités n’ayant pu être améliorées, l’ergothérapeute peut préconiser des aides techniques, des aides humaines, des aides animalières et des modifications matérielles, dans le but de favoriser la participation de la personne dans son milieu de vie ou de faciliter l’intervention des aidants. Dans ce cas, il peut se déplacer sur ses lieux de vie afin de proposer les solutions les plus adaptées.


La particularité de ces prises en charge est d’inclure l’entourage au sens large (famille, proches, professionnels, bénévoles, etc.) afin de mettre en œuvre et de coordonner les moyens nécessaires au maintien de l’indépendance et de l’autonomie.

A qui ça s’adresse :


L’ergothérapie peut s’adresser aux enfants, aux adultes ou aux personnes âgées.

Comment l’ergothérapeute met-il en place des actes de rééducation ?


- Recueil d’informations, entretiens et évaluations visant au diagnostic ergothérapique


Dans un premier temps, l’ergothérapeute prend connaissance de la prescription médicale, et de la demande de la personne. Il s’entretient, alors, avec la personne et son entourage et recueille les données nécessaires pour établir le diagnostic ergothérapique. En observant et réalisant des tests et des évaluations, il identifie les restrictions de participation et les situations de handicap dans les activités.


- Réalisation de soins et d’activités à visée de rééducation, réadaptation, réinsertion et réhabilitation sociale


L’ergothérapeute met la personne en situation d’activités à visée thérapeutique en individuel ou en groupe, afin de développer ses capacités motrices, sensorielles, cognitives, comportementales, d’interaction et de communication. La personne développe des facultés d’adaptation, d’apprentissage ou réapprentissage de procédures cognitives, de gestes adaptés et corrige ses attitudes nocives, dans des activités d’artisanat ou des jeux… liées aux soins personnels, à la mobilité, à la communication.


Par exemple, il pourra accompagner un enfant dans l’apprentissage du graphisme. Il travaillera alors l’amélioration de l’habilité gestuelle afin de permettre une tenue du crayon. Cela pourra passer par la manipulation de petits pions des jeux, l’utilisation d’un pinceau dans une activité peinture…. Si la tenue du crayon n’est pas possible, il pourra proposer une adaptation comme un guide doigt, un tube circulaire… Il travaillera aussi, avec l’enfant, la construction graphique en commençant par des exercices de prégraphisme par exemple (traits, boucles…). Si l’accès à l’écriture manuelle est difficile, l’ergothérapeute pourra proposer un apprentissage de l’ordinateur.

Comment l’ergothérapeute peut-il accompagner la personne et son entourage dans l’acquisition d’aides techniques ?


Selon la Norme ISO 9999 une Aide Technique est :


 « …Tout produit (y compris tout dispositif, équipement, instrument, technologie et logiciel) fabriqué spécialement ou généralement sur le marché, destiné à prévenir, à compenser, à contrôler, à soulager ou à neutraliser les déficiences, les limitations d’activité et les restrictions de la participation ».


Cela peut être, par exemple, un fauteuil roulant, des couverts adaptés, un rehausseur de toilette, une loupe, un tapis de bain antidérapant, un siège de douche, un appareil auditif, un ordinateur, un poste de travail adapté,…

L’évaluation


L’ergothérapeute rencontre la personne, idéalement sur son lieu de vie, et avec son entourage quand cela est possible. A partir de la demande, il échange avec eux au sujet des difficultés rencontrées au quotidien.


Il évalue les besoins réels de la personne et/ou de son entourage en tenant compte de la globalité de la situation : de sa santé, ses capacités/incapacités, son environnement familial et matériel, son travail, ses ressources, ses loisirs, ses projets…. 


Il peut également évaluer l’intervention des aidants pour proposer des solutions améliorant l’ergonomie des soins dispensés à la personne.

L’information


Il s’informe ensuite sur toutes les aides techniques existantes susceptibles de correspondre à la personne. Pour cela, il se met en contact avec les fabricants, les distributeurs et autres partenaires.

Le conseil


Après avoir recherché le matériel le plus adéquat, l’ergothérapeute peut proposer à la personne plusieurs produits. Le conseil doit toujours être personnalisé.

L’essai du matériel


Il est primordial d’essayer le matériel avant l’achat chaque fois que cela est possible. Il est préférable d’effectuer les essais en situation, c’est-à-dire là ou l’aide technique sera utilisée. Par exemple, un essai de fauteuil roulant peut être concluant chez le revendeur, mais une fois, chez elle, la personne s’apercevra qu’elle ne peut pas déambuler là où elle le souhaite. Si l’aide technique doit être aussi manipulée par un tiers, il est important que cette personne participe aux essais.

 Le choix du matériel


Le choix ne doit se faire qu’après essais, en tenant compte du rapport qualité/prix, du service après-vente, de la proximité du fournisseur, de la durée et du contenu de la garantie.

L’acquisition et l’utilisation du matériel


Selon l’aide technique, les prix peuvent varier d’un fournisseur à l’autre. Ainsi, il est conseillé de demander des devis détaillés et comparatifs car il peut y avoir des écarts de prix importants.


A la réception du matériel, l’ergothérapeute informe et/ou peut former la personne, son entourage sur l’utilisation des aides techniques préconisées.


Comment l’ergothérapeute peut-il accompagner la personne et son entourage dans l’aménagement du domicile ?


A la demande de la personne et de son entourage, l’ergothérapeute effectue une visite à domicile. Ainsi, il prend connaissance de ses besoins et des difficultés liées à son environnement matériel. Il prend les mesures nécessaires à l’étude de l’aménagement envisagé et à la réalisation de plans ou de croquis de la situation.


Il prend contact avec les partenaires concernés par la demande, c’est-à-dire les fournisseurs, les sociétés de conception et de fabrication de matériels, les professionnels partenaires (professionnels de santé, travailleurs sociaux, professionnels du bâtiment, entrepreneurs…) et les éventuels organismes financeurs.


Il réalise ensuite, un cahier des charges dans lequel il formalise les différentes possibilités d’aménagement. Il propose du matériel, du mobilier et un agencement visant à un aménagement accessible, sécurisé, évolutif, durable et adapté. Il présente ensuite un compte rendu à la personne, à son entourage et aux partenaires. Il peut être amené à s’assurer du suivi de la mise en œuvre des préconisations avec les professionnels du bâtiment.


L’ergothérapeute exerce généralement en établissements et services médico-sociaux ou hospitaliers. Il peut également exercer en libéral, cette pratique est en développement.


Anne ROSE


Ergothérapeute à l’Etape (CCAS de Lattes)


 


Sources :annexe II du référentiel de compétences de l’ergothérapeutede l’arrêté du 5 juillet 2010, site de l’ Association Nationale Française des Ergothérapeutes , Article « choisir une Aide Technique » de Sarah McFee. 

Mis à jour le 25 mai 2016